Aquitaine Cap Métiers

Bannière

Comprendre la VAE

jeune femme interrogative devant un tableau noir comportant des points d'interrogation tracés à la craieDepuis la loi du 17 janvier 2002 qui a créé la Validation des acquis de l’expérience (VAE), il est possible de faire reconnaître son expérience et d'obtenir une certification (diplôme, titre professionnel et certificat de qualification professionnelle).
Ce droit est ouvert à tous sans condition d’âge, ni de niveau de formation.


►Qu'est-ce que la VAE ?
►Quelles sont les conditions d'accès à la VAE?
►Pourquoi valider son expérience ?

►Quelles sont les certifications accessibles ?
►Le parcours VAE étape par étape
►Vos contacts en Aquitaine


Qu'est-ce que la VAE ?

La Validation des acquis de l’expérience est le droit pour tout individu de faire reconnaître les acquis de son expérience en vue d’obtenir une certification inscrite dans le Répertoire national des certifications professionnelles.

La VAE se distingue de la :

  • Validation des études supérieures (VES). Dispositif permettant l’obtention de tout ou partie d’un diplôme de l’enseignement supérieur grâce aux diplômes déjà obtenus en France ou à l’étranger à condition qu’ils soient entièrement validés.
  • Validation des acquis professionnels (VAP). Dispositif qui donne la possibilité à une personne de s’inscrire dans un cursus de formation de l’enseignement supérieur sans avoir le diplôme requis. Il ne concerne que les seuls diplômes et titres de l’enseignement supérieur. Ce dispositif ne permet pas l’obtention d’une certification mais d’accéder à une formation universitaire, au nom de sa pratique professionnelle antérieure.
Les textes législatifs et réglementaires qui régissent la VAE sont disponibles sur le portail national de la VAE.

 > haut de page

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Quelles sont les conditions d'accès à la VAE ?

Pour pouvoir être candidat à une certification par la VAE il faut être en mesure de justifier d'une année d’activité en rapport avec le contenu de la certification visée.

La VAE prend en compte les activités professionnelles :

  • salariées dans le secteur privé ou public,
  • non salariées (exemples : commerçant, collaborateur de commerçant, artisan, profession libérale),
  • bénévoles (syndicales ou associatives),
  • exercées par une personne inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau
  • exercées dans le cadre de responsabilités politiques locales

Les activités exercées à l’étranger peuvent faire l’objet d’une demande de validation à condition de pouvoir en apporter les preuves formelles.

Lorsque les activités sont exercées en formation initiale ou continue il doit s'agir de périodes de formation en milieu professionnel ou de mise en situation en milieu professionnel.

Les activités doivent pouvoir être justifiées par des bulletins de salaires, attestations, certificats de travail… Ces activités peuvent avoir été exercées en continu ou non, à temps plein ou temps partiel. Certaines certifications exigent des conditions spécifiques en raison du caractère particulier du secteur professionnel concerné.

Les expériences bénévoles peuvent être valorisées, sous certaines conditions. Un document existe pour les répertorier, les définir, les valoriser, et les utiliser dans une démarche de VAE : le passeport compétences bénévoles initié par France Bénévolat.
A noter : lorsqu’une demande de validation des acquis de l’expérience émane d’un membre bénévole d’une association, le conseil d’administration de l’association ou, à défaut, l’assemblée générale peut émettre un avis pour éclairer le jury sur l’engagement du membre bénévole. Cette disposition est issue de la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014, en vigueur à compter du 2 août 2014.

> haut de page

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Pourquoi valider son expérience ?

La VAE peut être le moyen de sécuriser son parcours professionnel par une reconnaissance personnelle, sociale et/ou professionnelle en augmentant ses chances de :
  • mobilité interne ou de promotion au sein de son entreprise
  • mobilité externe, de changer d’emploi,
  • retrouver un emploi,
  • reprendre des études.

> haut de page

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Quelles sont les certifications accessibles ?

Pour être accessibles par la VAE les diplômes, titres professionnels et certificats de qualification professionnelle doivent être enregistrés dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

> haut de page

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Le parcours VAE étape par étape

Pour organiser le déroulement de sa démarche de VAE, une fiche outil est proposée sur le portail national de la VAE.



►Le choix de la certification

C'est l’étape la plus importante, celle qui conditionne le bon déroulement de la démarche. Il est possible que la certification visée et l’organisme certificateur soient facilement repérables. L’Education nationale étant le plus connu, il est souvent naturel de souhaiter obtenir un diplôme comme un CAP ou BTS.
Cependant il existe d’autres certifications qui peuvent dans certains cas être plus appropriées à votre expérience et donc augmenter vos chances d’obtenir une validation totale.
Mais selon la nature des activités exercées et leur diversité, il peut être plus difficile d’identifier la certification. Dans ce cas il est préférable d’être aidé.

►Où s’informer et être conseillé ?

Le Conseil régional finance des PRC (points régionaux conseil) sur le territoire de Nouvelle Aquitaine pour vous informer et vous conseiller dans la mise en œuvre de votre démarche de VAE.

►La demande de recevabilité

Une fois la certification déterminée, vous devez contacter l’organisme certificateur. Il vous est remis un dossier de demande de recevabilité (dossier1) dont le but est de vérifier si vous remplissez les conditions d’accès à la VAE, notamment une année d’expérience minimum dans le domaine de compétences du diplôme ou du titre.
Ce dossier doit être rempli et complété par tout justificatif attestant de la réalité de l’expérience que vous souhaitez valider : bulletins de salaire, attestations de l’employeur, d’association ou de syndicat par exemple.

►Le dossier de validation

La décision de recevabilité de la demande entraîne la remise du dossier de validation (dossier 2).  Ce dossier est une description des activités exercées et des compétences que vous avez acquises en lien avec le contenu de la certification visée.
La constitution et la rédaction du dossier de VAE est un exercice qui nécessite du temps, de la réflexion, des recherches. Le but est de permettre au jury qui va l’examiner de pouvoir décider si votre expérience et les compétences acquises répondent aux exigences du diplôme que vous souhaitez obtenir.
Pour cette étape, il est possible et même recommandé de bénéficier d’un accompagnement.

►L'accompagnement à la VAE

La démarche de VAE nécessite un travail personnel très singulier, notamment pour la constitution du dossier de validation, dans lequel il est possible de se faire accompagner.
Il s'agit d'une aide méthodologique pour la préparation à l'acte de validation (description des activités et de l'expérience, aide à la formalisation du dossier, préparation à l'entretien avec le jury).
L'accompagnement peut également comprendre :
- une assistance à l'orientation vers une formation complémentaire en cas de validation partielle,
- la recherche de financement pour la prise en charge de cette fomation.

L’accompagnement est une prestation payante. Chaque organisme est libre d’en fixer le coût.
Selon votre situation (salarié, agent de la fonction publique,  demandeur d’emploi, travailleur indépendant, etc…) vous pouvez demander une prise en charge de tout ou partie du coût auprès des organismes concernés, notamment Opacif, Opca, employeur, Pôle emploi.
Pour pouvoir faire l’objet d’une demande de financement, le prestataire que vous choisirez doit avoir un numéro d’enregistrement comme prestataire de formation, en effet les organismes qui assistent les candidats à la VAE entrent dans le champ de la formation professionnelle.

Le Conseil régional  finance des prestations d'accompagnement réalisées par des organismes habilités. Cette aide est ouverte à toute personne résidant en Nouvelle-Aquitaine et demandeur d'emploi, indemnisé ou non par Pôle emploi. Les personnes en congé parental et les bénévoles peuvent aussi en bénéficier. Pour en savoir plus, contacter un Point régional conseil.

►L'évaluation et la décision du jury

Le candidat présente son dossier devant un jury composé d’enseignants ou de formateurs et de professionnels pour l’évaluation de ses compétences au regard des exigences de la certification visée.
Certains certificateurs, comme le ministère chargé du travail, organisent également une mise en situation professionnelle devant le jury qui observe le candidat dans l’exercice de certaines activités.

L'évaluation donne lieu à une décision de validation totale, partielle ou de non-validation :

  • En cas de validation totale, la certification attribuée est identique à celle obtenue à la suite d’une formation. Aucune mention relative à la VAE ne figure sur le document remis.
  • En cas de validation partielle, les parties de certification obtenues sont acquises définitivement.  Pour obtenir la certification visée en totalité, il faudra envisager un parcours complémentaire (formation ou activité) correspondant aux compétences manquantes.
    IMPORTANT : une validation partielle ne doit pas être vécue comme un échec. Le contenu des certifications (le référentiel) est souvent plus large et plus étendu que la nature des activités et des tâches réalisées dans les conditions habituelles de travail. La validation d’une partie d’une certification peut être un moyen de raccourcir le parcours de formation. Cela peut être un objectif défini dès le début de la démarche de VAE.
  • En cas de non validation, il est conseillé de prendre contact avec un Point régional conseil qui vous aidera à envisager des solutions alternatives.

> haut de page

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Vos contacts en Nouvelle-Aquitaine : les Points Régionaux Conseil en VAE

> haut de page

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Ressources

 

►Guide 2017 de la VAE en Nouvelle-Aquitaine

►Observatoire des Parcours VAE en Aquitaine

►Glossaire de la VAE : sigles et définitions

> haut de page


/////////////////////////////////////////////////